Feux d’artifice (1′)

Chut… La nuit envahit le décor.
Au loin s’entend un crépitement,
Dans l’assemblée, un frémissement,
Mais l’attente se prolonge encore.

(Illustration : Pixabay)

Note : Je travaille beaucoup sur ma très prochaine autopublication de contes. Hier j’ai encore bien progressé et ce poème illustre parfaitement mon euphorie du moment !


Chut… La nuit envahit le décor.
Au loin s’entend un crépitement,
Dans l’assemblée, un frémissement,
Mais l’attente se prolonge encore.

Soudain ! Le ciel devient noctiflore !
Rouge ! Jaune ! Vert ! Orange ! Cyan !
Brûlent de mille éclats flamboyants
Les pigments enrobés de phosphore !

Ah ! Ils fusent, les rayons sonores,
Charmant l’astre nocturne émergeant
Avec leurs rugissements urgents
Et leurs panaches multicolores !

Et les voilà qui brillent plus fort !
Pour la lune et son regard d’argent !
Pour elle seule le coeur ardent
Fait pleuvoir flammèches et trésors !

Pour elle seule et son rire d’or,
Pour elle seule ils sont renaissants
Lorsqu’ils viennent cueillir, caressant,
Ce sourire qu’ils ont fait éclore !

Chut… La lune, pour prix de leurs efforts,
Illumine les ombres tendrement
Car ils brillent pour elle seulement
Et que, pour eux, elle brille d’abord.

4 commentaires sur “Feux d’artifice (1′)

  1. Une véritable danse de feu et de lumière que cette poésie, je pense à un paso doble à cause des rimes binaires !
    Voilà comment tirer pleine partie d’un spectacle pyrotechnique. Et rien que ce foudroyant « noctiflore » valait le coup d’œil !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s