Réaliser sa couverture (auto-édition)

Je suis un peu absente du blog en ce moment pour une très belle raison : j’avance sur la préparation d’auto-édition de mon recueil de contes ! Je viendrai en reparler très bientôt.

En attendant, je voulais parler du choix de la couverture du livre.

Pourquoi tant d’attention sur la couverture ?

La couverture représente le premier contact avec le lecteur. En librairie/bibliothèque comme sur internet, le choix est tellement vaste que l’on préselectionne sur la base de la couverture du livre. Ensuite, en librairie/bibliothèque on tourne le livre pour découvrir la 4eme de couverture, et en ligne on va découvrir le résumé.

Je n’appartiens pas au monde de l’édition traditionnelle, mais je suis souvent perdue face à la profusion de choix. Soit quelqu’un m’a conseillé un livre, soit je choisis à la couverture.

Qu’attend-t-on de la couverture ?

La couverture cible un lectorat.

Voici ce que j’attends d’une couverture :

  • qu’elle soit attirante à l’œil (principalement au niveau des couleurs et du choix d’illustration),
  • qu’elle soit lisible y compris de loin, y compris en aperçu miniature sur internet,
  • qu’elle illustre le contenu du livre (i.e. un livre avec une silhouette sombre perdue dans les bois fait penser à un polar ou un roman fantastique, une illustration colorée à de la littérature plus légère, les romans jeunesse présentent souvent les personnages, etc.) (ça n’est pas une vérité absolue, on peut casser les codes mais il vaut mieux savoir ce qu’on fait dans ce cas),
  • que le titre m’accroche, et là c’est très personnel donc difficile de généraliser : personnellement, j’évite les titres trop longs (sauf exception), les anglicismes trop évidents (par ex. je n’ai jamais lu « the hunger game » à cause de ça). Un titre poétique a par contre toutes chances de m’arrêter.

Mes critères de choix

Mon livre, le premier en tout cas, est un recueil de contes.

J’ai arrêté mon choix de titre très rapidement (c’est le titre du blog « contes de neige et de papier »). Je reparlerai du choix de mon titre une autre fois, pour le moment je dirai juste que c’est un titre dont j’aime les sonorités et qui m’apaise. Pour le genre « contes », je trouve que c’est un titre qui se prête bien au genre et qui a le mérite de dire clairement que ce sont des contes.

Forte de cette base-là, j’ai regardé les collections du même genre que j’apprécie. En particulier, j’ai retenu :

  • les recueils de contes chez Flammarion Jeunesse dont j’aime l’esthétique épurée et la charte graphique de couleurs (violet, illustrations oranges, pour simplifier) qui permet d’identifier la collection sans peine,
  • « Les contes de Beedle le barde » de J.K. Rowling dont j’aime le mystère qui se dégage de la couronne de végétation en couverture.

Cela m’a permis de cerner que je souhaitais une couverture : dessinée, dans une gamme de couleurs qui me parle (en l’occurrence des tons plutôt froids et doux), avec une couronne « hivernale », agrémentée de dessins symboliques.

Pour les dessins symboliques, j’ai eu un déclic grâce au titre et à mon blog : je souhaitais des dessins d’origami.

Et je vous parle de la conception juste après !

Comment réaliser la couverture ?

Il y a plusieurs options mais il faut impérativement posséder les droits d’exploitation des images utilisées ou trouver une illustration libre de droits. Pour cela :

  • utiliser vos propres talents ou ceux d’un proche dont vous appréciez le travail (photographie, dessin, peinture…) et qui accepte de vous céder les droits ou un arrangement (attention tout de même, travailler avec un proche ça n’est pas si évident que ça),
  • piocher dans les œuvres du domaine public, notamment dans les peintures jusqu’au XIXe en gros (Attention ! L’oeuvre est publique MAIS la photo ne l’est pas : prenez vous-même la photo ce sera plus simple !),
  • chercher une image dans une banque d’illustrations libres de droits : il faut souvent s’acquitter d’une certaine somme pour acquérir les droits d’exploitation commerciale (une trentaine d’euros environ) et forcément faire avec ce qui existe (prenez des images en haute qualité). Personnellement, j’aime bien les illustrations disponibles sur VectorStock,
  • prendre une image de la banque d’illustrations de couverture disponibles chez votre imprimeur (Amazon propose des choix de photographies par exemple), mais je trouve leurs choix limités,
  • ne pas mettre d’illustration (mais c’est plus austère),
  • ne pas mettre d’illustration mais jouer sur une police d’écriture attractive (assurez-vous d’avoir les droits d’exploitation commerciale de la police de caractère !),
  • faire appel à un.e illustrateur.trice pour un travail personnalisé (entre 100 et 600€ en moyenne, demandez des devis).

Faire appel à un.e illustrateur.trice

C’est le choix que j’ai fait car j’avais une idée assez précise en tête et je voulais (et veux toujours !) que ce livre soit « parfait », au sens de me convenir parfaitement.

Pour trouver un.e professionnel.le, cela a été assez rapide… En effet, je suis le travail de Lise Desportes depuis des années, donc j’ai simplement commencé par lui envoyer un mail pour un devis. Son devis entrait dans un budget que je pouvais me permettre (c’était mon cadeau de Noël), donc c’est à elle que j’ai fait appel (et je vous recommande son travail si vous appréciez son style).

Comment cela se passe-t-il ?

J’ai indiqué à Lise les éléments que je souhaitais pour ma couverture, à savoir :

  • une couronne hivernale,
  • des tons plutôt froids,
  • des illustrations type origami (lapin, renard, oiseau…),
  • le titre placé au centre, mon nom en dessous,
  • le gabarit du modèle de livre que j’ai choisi pour une solution d’impression à la demande (POD).

Elle m’a renvoyé un mail pour me confirmer que ce projet l’intéressait, en me joignant un visuel qu’elle avait réalisé sur le thème hiver et origami. J’ai beaucoup aimé la couleur de fond qu’elle avait choisi (vert d’eau) donc je lui ai indiqué.

Après avoir versé la moitié de la somme, elle a commencé en me proposant un projet d’esquisse. Nous avons un peu itéré pour tester d’autres gammes de couleurs, et pour ajuster le dessin du renard en cohérence avec mon origami favori, puis lorsque l’esquisse a été consolidée elle a pu se lancer dans le dessin.

J’ai un peu de mal à vous décrire l’effet que cela fait de recevoir le projet de couverture. Sa proposition m’a plu immédiatement, elle a parfaitement cerné ce que je souhaitais et a su bâtir un visuel apaisant, poétique, qui illustre ma couverture.

Tout au long du processus, Lise m’a bien rappelé de lui faire tout retour que je jugerais nécessaire, car il était important que la couverture finale me plaise parfaitement. Si vous optez pour un.e illustrateur.trice, n’hésitez pas à bien dialoguer avec lui.elle.

Et les autres options ?

Pour ce recueil-ci, je pense que j’aurais pris une image sur VectorStock (j’en avais repéré une très belle mais sans origami), donc toujours une solution payante.

En fait je suis profondément attachée au respect des droits d’artiste, donc le fait de passer par une solution payante me permet d’être certaine d’avoir les droits d’exploitation commerciale.

L’autre piste que j’avais était de composer moi-même un arrangement en réalisant des pliages puis en prenant une photo. Je ne l’ai pas fait car j’avais vraiment cette idée de couverture illustrée qui me tenait à cœur.

À quoi ressemble ma couverture ?

Je suppose qu’après avoir lu tout cela, vous vous demandez quel est le résultat ? En première sur le blog, la voici !

Cette image n’est évidemment pas libre de droits.

(Illustration : Lise Desportes)

Comment la trouvez-vous ?

Un commentaire sur “Réaliser sa couverture (auto-édition)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s