Combien de temps pour écrire un article ?

Bonjour à tous !

J’entame une série d’articles annexes pour partager des conseils pour ceux que cela intéresserait. Aujourd’hui, je voudrais parler du temps d’écriture et préparation des articles que je poste sur ce blog pour que vous sachiez ce que cela représente si vous voulez vous lancer.

(🇬🇧 How much time to write a blog article ?)

Bonjour à tous !

J’entame une série d’articles annexes pour partager des conseils pour ceux que cela intéresserait. Aujourd’hui, je voudrais parler du temps d’écriture et préparation des articles que je poste sur ce blog pour que vous sachiez ce que cela représente si vous voulez vous lancer.

Je pars du principe que la structure du blog existe déjà donc que l’on se concentre sur son contenu (un conseil : faites simple pour votre mise en forme si vous n’y connaissez pas grand chose comme moi).

Temps d’écriture / création

Première chose à faire : créer votre contenu.

Il y a énormément de contenus disponibles sur internet, pour un peu tout ce qu’on veut. Je crois que la bonne question à se poser est : qu’est-ce que j’aurais envie de partager avec quelqu’un en face de moi ? Cela peut être vos connaissances sur une passion (ayez confiance, si vous êtes passionné c’est que vous avez des choses intéressantes à dire sur le sujet !), des textes comme ici, des opinions…

Le seul bon conseil à suivre c’est de parler de choses qui vous font plaisir et pas de choses pour faire le buzz et cumuler les likes. Votre charge mentale vous remerciera !

Bref, ici c’est votre créativité qui parle ! A vous de décider de votre ligne éditoriale.

Pour ce qui me concerne, l’écriture d’un texte comprend :

  • avoir une idée et la développer mentalement (30 min à 1h),
  • écrire mon texte (1h à 1h30 selon le temps que j’ai passé à réfléchir en amont),
  • relire et retravailler le style (1h).

Mon critère pour déterminer qu’un texte est assez travaillé est qu’il doit me laisser rêveuse ! Certains ont particulièrement cet effet sur moi, notamment « Au confins des nuages ».

Il me faut donc environ 3h pour créer le contenu « brut » de mes articles.

Temps de traduction

J’ai fait le choix de traduire mes textes en anglais.

Le fait de traduire en anglais peut vous donner plus de visibilité, cependant ce n’est pas la raison de mon choix (sinon ce serait vraiment très peu rentable).

Je traduis pour pratiquer et progresser en anglais. Au quotidien, je n’utilise plus trop l’anglais et forcément je perds (des tournures grammaticales, du vocabulaire, des conjugaisons…) donc cela me permet d’être plus active à mon niveau.

Au niveau de la visibilité, je pense que c’est surtout intéressant pour les réseaux sociaux car je ne fais pas vraiment de promotion du blog anglophone.

Il me faut entre 30min et 1h, selon le texte.

Temps d’illustration / photographie

C’est un aspect essentiel.

Comme la couverture d’un livre, c’est l’illustration de l’article qui va attirer l’oeil de potentiels lecteurs donc il est préférable d’illustrer votre article.

La question de l’illustration peut poser problème : comment la trouver / la choisir ?

Vous pouvez soit utiliser une image libre de droits ou dont vous avez acheté les droits. Cherchez les banques d’image libres et gratuites, les images sous creative commons. Il y a une option de recherche dédiée avec Google Images.

L’autre possibilité est d’illustrer vous-même vos articles selon ce que vous savez et aimez faire (du plaisir avant tout !) :

– photographie (avec votre téléphone ou un appareil photo),

– travaux manuels (l’origami pour moi !),

– dessin et arts graphiques.

Cette deuxième solution demande plus de temps (quoi que cela dépende de votre niveau d’exigence pour une illustration libre de droits) mais en choisissant quelque chose qui vous plaît vraiment, c’est plus rapide. Et vous êtes ainsi totalement propriétaire d’un contenu original !

Pour le blog, mon temps d’illustration comprend :

– chercher un modèle d’origami approprié et réaliser le pliage (en supposant que j’ai bien le matériel nécessaire),

– prendre des photos (2 ou 3 en général).

Je ne retouche pas (ou très occasionnellement comme pour « Le papillon qui voulait frôler le Soleil ») les photos parce que je sais que cela m’agacerait rapidement, ce n’est pas une activité qui me plaît.

Je prends les photos là où je passe donc je ne dédies pas de temps à aller exprès quelque part pour prendre une photo.

Il me faut entre 1h et 1h30 pour l’ensemble.

Temps d’enregistrement vocal

J’ai également fait le choix de proposer un enregistrement vocal de mes textes (vous pouvez les trouver sur mon compte Spreaker ou en lien en début d’article) car je me dis que ma fille sera peut-être heureuse d’entendre ma voix si elle le souhaite.

Là aussi (comme pour la traduction) ma motivation n’est pas la visibilité ou le nombre de visiteurs. Je pense que c’est important de trouver une vraie motivation pour soi-même si l’on veut tenir sur la distance.

Je n’ai pas de matériel spécifique pour enregistrer, j’utilise mon téléphone.

Il me faut une dizaine de minutes pour l’enregistrement à proprement parler (le plus dur pour moi c’est de trouver 10 minutes sans bruit autour). Ensuite je transfère le fichier sur mon ordinateur, puis je fais une réduction du bruit de fond (le grésillement du micro) avec Audacity.

J’ai fait le choix de ne pas traiter plus mes fichiers tout simplement par manque de temps. Dans l’idée, on pourrait ajouter des effets sonores (on trouve des bruitages libres de droits sur internet), de la musique (attention aux droits !), etc. Néanmoins, j’estime que ce serait trop contraignant à mon niveau.

Une fois cela fait, j’envoie mon podcast sur Spreaker en renseignant les différents champs.

Il me faut environ 30 min.

Temps de mise en forme / publication

Une fois que j’ai tout cela, je prépare les articles sur l’appli WordPress (en général je fais cela dans les transports en commun). Je fais peu de mise en forme, le plus long ce sont les liens (entre 3 et 6 par texte entre la traduction, le podcast en streaming et téléchargement, les recommandations).

Je remplis les différents paramètres (catégorie, tags, image à la une, extrait…), et je mets à jour le menu pour ajouter le nouveau texte

J’estime qu’il me faut une demie heure par blog donc 1h en tout.

Temps de partage sur les réseaux sociaux

Enfin, je fais un partage sur les réseaux sociaux que j’ai choisis.

Pour Twitter c’est facile : WordPress le fait pour moi. Je n’utilise ce réseau social que pour diffuser mes nouveaux articles pour ceux qui souhaitent s’en servir comme d’un flux RSS. C’est donc immédiat !

Pour les abonnés, WordPress envoie les mails tout seul.

Enfin, le plus long est pour Instagram qui est le seul réseau social que j’utilise. Pour Instagram, je fais des copies d’écran du texte que j’édite légèrement pour ajouter mon nom sur les images et gommer pour avoir des images nettes. Je le fais dans les 2 langues. Je prépare ensuite 2 publications avec ces copies d’écran pour proposer le texte intégral là-bas (c’est un choix car je sais bien que c’est plus pratique pour les lecteurs). J’ajoute le titre et les hashtags en commentaire ainsi qu’un rappel que tout cela est sur le blog. Enfin, j’ajoute ma publication à ma story permanente qui recense mes contes.

Pour Instagram, je publie également 1 à 3 publications de teasing avec un extrait du texte que je vais poster et les photos que j’ai prises.

Pour Hellocoton, je n’aime pas l’interface mobile donc je laisse le réseau publier tout seul pour servir de flux RSS pour qui le souhaite. Cela se fait tout seul.

Je ne suis sur aucun autre réseau social par choix, afin de ne pas m’encombrer avec des réseaux que je n’apprécie pas.

Je compte 1h pour l’ensemble des publications Instagram.

Le SAV

Mon blog et mon compte Instagram étant petits, je réponds à tous les commentaires et je regarde les comptes de ceux qui aiment mes publications pour voir s’ils m’intéressent. C’est du temps dilué, que je ne quantifie pas particulièrement.

Total

Je découvre le chiffre avec vous !

  • Temps d’écriture / création : 3h,
  • Temps de traduction : 30min à 1h,
  • Temps d’illustration / photographie : 1h à 1h30,
  • Temps d’enregistrement vocal : 30 min,
  • Temps de mise en forme et publication : 1h,
  • Temps de partage sur les réseaux sociaux : 1h,
  • SAV : marginal vu le nombre de visiteurs mais pour un blog très commenté c’est conséquent.

Total : 7 à 8 heures par article !

Vous comprenez l’intérêt de publier des choses qui nous font plaisir ?

Actuellement, j’ai pris de l’avance sur la partie création. J’ai un certain nombre de contes d’avance. Mon objectif est de prendre de l’avance sur les traductions et les enregistrements afin de pouvoir reprendre plus de création de contenu.

A ce sujet, j’aime assez écrire « à thème imposé » donc si vous avez une envie d’un conte sur un sujet donné (un animal, un thème général, comme vous voulez), n’hésitez pas à m’envoyer un commentaire ou un mail via le formulaire de contact !

Les autres articles

Je publie des contes toutes les 2 (occasionnellement 3) semaines, c’est le cœur de mon blog.

J’intercale entre les articles des poèmes quand je suis inspirée. Ils sont plus courts et demandent moins de travail (moins d’illustration, moins de réseaux sociaux, moins de texte).

Enfin, les articles comme celui-ci peuvent être intercalés un peu n’importe quand. Volontairement, je n’utilise qu’une seule image mise à la une pour alléger ces publications.

Le SEO

C’est le truc qui doit permettre de booster votre traffic etc.

Personnellement, j’ai décidé de ne pas m’en occuper au-delà de ce qui s’intègre facilement à mon quotidien et qui est simple (cf. tout ce qu’il y a au-dessus). Pour le reste je ne m’en occupe pas et cela me libère du temps de créativité.

Et vous ?

Et vous, vous êtes vous lancés ? Je serais curieuse d’aller visiter vos blogs !

3 commentaires sur “Combien de temps pour écrire un article ?

  1. En lisant cet article, j’ai failli trouver les ressources nécessaires pour me décider à améliorer ma visibilité sur le net, mais je vais me résigner finalement à considérer mon pauvre petit blog comme un puzzle perpétuellement en cours d’achèvement mais pas terminé !
    Je pense qu’il faut malgré tout posséder quelques motivations pour utiliser tous ces outils de promotion et de fidélisation que sont les réseaux de partage. Non ?
    Ceci dit, je salue l’engagement et la facilité mise en action pour toucher une audience, c’est un travail non négligeable, un investissement qui mène tout droit à des résultats, forcément. Bravo !

    Aimé par 1 personne

    1. Effectivement il faut (beaucoup) de motivation pour faire « tout comme il faut » et on ne peut pas dire que littérature et poésie soient particulièrement vendeurs ! Honnêtement, la seule chose que je fais pour la visibilité c’est Instagram. Le podcast est un support et pas un outil de promotion (ce serait peut-être différent sur youtube ?).

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s