Le farfadet et la pierre d’immortalité (3′)

Il était une fois un farfadet qui rêvait d’être alchimiste. Les potions ne l’intéressaient guère, lui qui cherchait par-dessus tout à obtenir une pierre d’immortalité.

(🇬🇧 The leprechaun and the immortality stone)

🎤 Podcast en français (Téléchargement podcast)

Il était une fois un farfadet qui rêvait d’être alchimiste. Les potions ne l’intéressaient guère, lui qui cherchait par-dessus tout à obtenir une pierre d’immortalité.

Les pierres d’immortalité ressemblent un peu à des glaçons, ce sont des pierres transparentes d’une très grande pureté qui permettraient d’offrir l’immortalité à ceux qui les possèdent car alors il suffit d’en laisser une seule tremper dans de l’eau de source et de boire cette eau chaque jour pour vivre éternellement. Le farfadet cependant ne pouvait obtenir cela car il ne connaissait rien en alchimie.

Cependant, la ténacité faisait partie de ses qualités et à force de recherche et de lecture, il finit par mettre la main sur un très vieux livre aux pages jaunies, intitulé « la légende des siècles ». Il en parcourut les pages avec avidité jusqu’à trouver la recette qu’il convoitait. Pour réaliser une pierre d’immortalité, il fallait réaliser une potion très complexe puis la donner à boire à un chat noir sans la moindre tâche blanche : au bout de cent jours, une pierre d’immortalité se formait dans l’estomac du chat.

Il dut s’y reprendre à maintes reprises, car il n’est pas donné à tout un chacun de réaliser les potions les plus difficiles, mais il finit par y arriver. Il dilua sa potion dans une soucoupe de lait qu’il donna à un chat entièrement noir puis attendit en gardant un œil sur son chat.

Au bout de 63 jours, une nuit, le chat vint se frotter à son visage. Il le chassa d’abord, mais le chat insistait et venait mordiller sa main en se glissant sous les draps. Lorsqu’il finit par ouvrir les yeux, une fumée épaisse s’était répandue sur tout le plafond et il ne fut pas long à comprendre qu’un feu s’était déclaré chez lui. Il échappa ainsi de justesse à la mort, même si sa maison et l’ensemble de ses biens furent détruits. Il avait cependant toujours le chat, et la pierre d’immortalité qui grandissait dans son estomac…

Lorsqu’arriva l’échéance des 100 jours, la seule façon d’obtenir la pierre était de tuer le chat mais tout le monde sait que les farfadets paient toujours leurs dettes or le chat lui avait sauvé la vie. Il épargna donc le chat et perdit du même coup le résultat de son expérience mais tous deux vécurent ensemble jusqu’à ce que le chat meurt de vieillesse et même alors le farfadet ne chercha jamais à récupérer la pierre.

Certains prétendent que le farfadet n’avait pu créer de pierre d’immortalité, mais la plupart pensent qu’il y est parvenu. Cela n’a cependant que peu d’importance car il était redevable au chat et le resta toute sa vie.

Chat en origami sur un rocher

Chat en origami au clair de lune

2 commentaires sur “Le farfadet et la pierre d’immortalité (3′)

  1. Moralité : les chats noirs sont aussi avides de câlins et de tendresse que les autres !
    Ceci dit, c’est loin d’être un conte à dormir debout, avec ses images naïves, comme surgies d’un monde suprasensible, qui vont droit au cœur. Artistement illustré, en outre.

    🧚‍♂️🐱🧙‍♂️🍄

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s