La grande fête des lièvres des neiges (3′)

Il était une fois des lièvres qui s’étaient regroupés par une chaude journée d’été dans la plaine où se réunissaient toujours les lièvres des neiges. Cette fête est l’occasion pour tous les lièvres de se retrouver tous ensemble et prendre des nouvelles de ceux qui sont loin car tous connaissent des amis ou des membres de leur famille partout à travers le pays.

(🇬🇧 The snow hare festival)

🎤 Podcast en français (Téléchargement podcast)

Il était une fois des lièvres qui s’étaient regroupés par une chaude journée d’été dans la plaine où se réunissaient toujours les lièvres des neiges. Cette fête est l’occasion pour tous les lièvres de se retrouver tous ensemble et prendre des nouvelles de ceux qui sont loin car tous connaissent des amis ou des membres de leur famille partout à travers le pays. Sa date n’est pas fixe, mais nul ne sait exactement ce qui la décide en dehors des lièvres qui ne manquent jamais ces grandes retrouvailles.

Tous les lièvres étaient là au milieu des herbes jaunies, parfaitement visibles avec leurs pelages immaculés car en ce temps-là les lièvres des neiges restaient blancs toute l’année. Un observateur aurait dit qu’ils ne faisaient rien, mais en réalité ils conversaient car le langage des lapins passe par des fréquences que l’oreille humaine ne peut percevoir, des mouvements d’oreilles, de la queue, du nez… La terre sèche se craquelait sous leurs pattes et même la rivière toute proche était presque tarie.

La fête des lièvres était en train de s’achever lorsque soudainement le ciel se couvrit de nuages noirs, si noirs que l’on aurait cru qu’il faisait nuit, qui explosèrent en un violent orage. L’eau commença très vite à s’accumuler tant la terre sèche ne parvenait pas à l’absorber, et les lièvres des neiges se hâtèrent de s’abriter en courant dans les flaques. La boue formait sur leurs pelages de petites taches brunes qui peu à peu grandissaient jusqu’à les recouvrir entièrement.

Trempés, boueux, les lièvres trouvèrent refuge sur une petite colline qui fut bientôt encerclée par la rivière en crue. Un observateur aurait dit qu’ils ne faisaient rien, mais en réalité ils conversaient !

« Qu’est-il arrivé à mon beau pelage ? Disaient les uns.
-Est-ce que tout le monde va bien ? » Disaient les autres.

Lorsque le jour se leva, l’aube trouva à la place des lièvres blancs un rassemblement de lapins bruns où miraculeusement aucun ne manquait à l’appel.

« Personne n’est mort ? Disaient les uns.
-C’est un miracle ! » Disaient les autres.

Et la rumeur reprenait, s’enflait :

« C’est un grand miracle ! C’est un grand miracle ! »

Depuis cette date, en souvenir de cet événement les lièvres des neiges revêtent l’été un pelage marron qui leur permet de se fondre dans le décor. Leur sagesse les a également encouragés à la prudence l’été et peu à peu la grande fête des lièvres n’a plus été célébrée qu’au plus fort de l’hiver.

2 commentaires sur “La grande fête des lièvres des neiges (3′)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s